Tatouages blancs ou scarifications ?

Il y a quelques jours, je suis tombée, totalement par hasard, sur une page Facbook consacrée aux tatouage scarification sur laquelle j’ai pu assister à un débat houleux au sujet d’une photo de tatouage blanc visiblement tendancieuse !

Pour celles qui ne le savent pas, les tatouages blancs ont vu le jour il y a seulement quelques mois outre-Atlantique et font depuis le buzz dans le monde entier ! Beaucoup plus discrets mais aussi beaucoup plus douloureux, paraît-il, que les tatouages classiques, les tatouages blancs ont dans un premier temps conquis les stars avant de se démocratiser. Pour autant, malgré le succès inouï qu’ils rencontrent, de nombreux tatoueurs, plus particulièrement français, refusent de tatouer des tatouages blancs sur le corps de leurs clients. Il faut avouer que si les tatouages blancs sont généralement de pures merveilles, nous n’avons absolument aucun recul sur leur dangerosité, sur leur manière de vieillir, etc.

Tatouages blancs ou scarifications ?

Pour en revenir au débat auquel j’ai assisté, il semblerait, si l’on en croit la majorité des fans de la page que la photo en question ne représentait pas un tatouage par scarification blanc mais ni plus ni moins une scarification.

Je n’en ai pas cru mes yeux !

C’était une magnifique rosace avec des détails d’une précision impressionnante tandis que pour moi, une scarification tatouage est une blessure informe infligée à soi-même dans le but de se libérer d’un mal être, non pas dans un but esthétique ! Comment cette photo pouvait-elle représenter une scarification ? Je n’ai toujours pas la réponse !

Me laisser un commentaire ?